Archives de Tag: meiboom

Bruxelles Querelles Plurielles

Querelle de parkings, querelle du  Musée d’art moderne et contemporain, querelle des nouveaux centres commerciaux, nouvelle querelle des Anciens et des Modernes?

Bruxelles éternel sujet de discorde!

Les questions d’urbanisme sont toujours plus brûlantes…

Chacun semble développer discrètement son idée de la cité, chacun joue ses pions avec le secret espoir d’un échec et mat pour le voisin, que ce soit pour les méga centres commerciaux NÉOS, DOCKS BRUXSEL, UPlace, pour l’implantation d’un possible futur Musée d’art contemporain (parc du Cinquantenaire, porte de Ninove ou bâtiment Citroën ou même les anciens éts Vandenborght)

De même la décision de rendre le cœur de Bruxelles aux piétons se voit aussitôt compensée par  l’émergence étonnante de nouveaux projets de parkings urbains.

Ce qui apparaît dans ces annonces chaotiques est le peu de débats publics ouverts, une sorte d’autisme affectant les différents pouvoirs.

0400

rassemblement/concert contre le projet de parking place du Jeu de balle © delirurbain 30/11/2014

Dans le cas du parking annoncé place du jeu de balle, ce sont les riverains et usagers qui ouvrent le débat, pour le Musée d’art moderne, l’association Musée sans musée fut le principal troublion, l’Arau et IEB pour les centres commerciaux. Le pouvoir politique semble manœuvrer en souterrain, comme peureux d’affronter le débat public. Peur ou mépris de la population?

Dernier avatar, le reniement de la  CRMS (Monuments et Sites) sur la sauvegarde des bâtiments de la rue du Marais et des Sables pour une extension du campus de la HUB, permettant in fine leur démolition (voir dossier ARAU) Le quartier, il est vrai, a entamé une mue brutale avec la disparition de la CGER, et la construction de nouveaux ensembles de logements, d’un académisme néo… confirmé, véritables forteresses grillagées, fermées sur elles-même, qui remplacent les blocs d’anciens bureaux aux accès contrôlés, par des logements encore plus sécurisés. Pourquoi ne pas prévoir de fermer les rues afin d’isoler le foyer Bruxellois voisin, qui visiblement commence à faire tache… Reste le Meiboom, quelque peu anachronique dans ce quartier de plus en plus lisse…

Up SITE   procède du même sentiment sécuritaire, monde fermé sur lui-même, sécurité absolue de l’entre-soi sont d’ailleurs un des arguments du marketing. Up-site n’est que le paradigme d’un certain égocentrisme …avec vue sur la ville, sans autre lien.

Si d’autres tours devaient être construites à Bruxelles, pourquoi ne pas les rassembler à cet endroit, établir des passerelles de l’une à l’autre, et confiner ainsi, en un geste urbanistique [fort?], leurs possibles désagréments, en un seul lieu…

002 TOURS

projet d’un ensemble de tours au canal ©delirurbain 2014

 

Une autre victime de cette absence criante de vision est le quartier européen, dont le manque de qualité architecturale et urbanistique mais aussi sociétale, est la principale caractéristique.

Parmis les exceptions, le bâtiment Europa, qui abritera le Conseil de l’Europe, émerge enfin…

« Un concours européen d’architecture et de projet a été lancé le 4 août 2004 et vingt-cinq équipes d’auteurs de projet ont été sélectionnées en janvier 2005. La seconde étape du concours a eu lieu entre juin et septembre 2005 entre les six finalistes.

L’équipe d’architectes et d’ingénieurs Philippe SAMYN & PARTNERS, mandataire et lead and design partner, avec STUDIO VALLE PROGETTAZIONI, architectes, et BURO HAPPOLD, ingénieurs, a été retenue le 2 septembre 2005. » (op cit. Conseil de l’Europe)

EUROPA 01

EUROPA – Bruxelles – Lead and Design Partner: Dr ir. Philippe Samyn, architecte et ingénieur civil. ©delirurbain

LOI-0239

Europa – Bruxelles – Lead and Design Partner: Dr ir. Philippe Samyn, architecte et ingénieur civil. ©delirurbain 11/2014

"Europa" façade Loi - Philippe Samyn 11 2014

EUROPA – Bruxelles – Lead and Design Partner: Dr ir. Philippe Samyn, architecte et ingénieur civil. ©delirurbain 11/2014

Un correspondant facétieux a proposé de confronter la façade de ce bâtiment prometteur à la photo suivante

pandiscio com

Ph 100 11th Avenue by French architect Jean Nouvel, an apartment block in Chelsea, New York, with every glass panel of the curtain wall tilted at a different angle ©Andrea Klettner(capture d’écran)

mais les dates rendent le doute difficile: études juillet 2005 / constructions 2006/2010 pour ce dernier.

A signaler, une exposition sur ce thème à Paris: « Matière grise » Pavillon de l’Arsenal, (article du Monde)

Potato Head, Bali

club Potato Head – Bali – architecte Andra Matin (capture d’écran)

 

mais resurgit alors le souvenir de la cité emblématique de Lucien Kroll : la Mémé – 1970 – Woluwe-Saint-Lambert – Bruxelles

 

Mémé 2

La Mémé – UCL – architecte Lucien Kroll – capture d’écran – photo L. Kroll

 

A voir dans les prochains mois…

Le manque perpétuel de  concertation, en amont de petits et grands projets, qui impactent le quotidien et l’environnement de la population, habitants et usagers est à déplorer. Le public est encore trop souvent mis devant un fait accompli.

Pour clore ce sujet, clin d’œil, le tout nouveau bureau de poste, propre, net et audacieux, en rez de chaussée, remplace dès à présent l’immeuble de la chaussée de Boendael….

bpost

bpost – 1 rue Wéry – Ixelles © délirurbain 27/11/2014

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Musées, Urbanisme

Marais

Jaspers-Eyers, A2RC, et plus surprenant, Christian Kieckens, sévissent rue du Marais: projets Chambon (Alfred ou Alban), MeyBoom…autant de joyeuses pioches qui revisitent Bruxelles. La CGER (DEXIA) s’était répandue sur le quartier, rasant tout sur son passage. La réhabilitation actuelle évoque une nouvelle prise en main tout aussi étouffante. Ces interventions sont vouées au logement, moyen ou plus?
Le parti pris semble évident: un peu de verdure (sur dalle?) en intérieur d’îlot et des bâtiments obstinément tournés vers ce nombril. Mais cela ne devrait pas déparer ce quartier déjà soumis à un urbanisme de grande rigueur.
Le gris domine, qui fait rêver au soleil. Les grilles sont solides qui protègent de trop de proximité. Les perspectives tiennent du labyrinthe, chaque ouverture butant sur un nouveau rempart.

Ces audacieuses réalisations deviendront peut-être  patrimoine à l’instar de la place des Martyrs dont le martyre  semble proche de la fin. Façadisme  sur tout le périmètre, subsiste un décor d’opéra avec ses  atours ajustés au goût du  siècle nouveau: pavés réguliers, arbres et mobilier réalignés. Le lifting est total pour ce rare témoin du XVIIIe siècle.

Mais l’axe prioritaire actuel, celui des grands débats et projets est le canal. Pour certains tels Atanor les pions sont déjà placés. A ses côtés « Ateliers Lion Architectes Urbanistes »( France) et « A2RC « ( BELVIEW, CHAMBON…) ont unis leurs forces pour cet autre projet emblématique du nouveau Bruxelles: le tour de force « Up-site » sur le canal, main mise sur la ville ou œuvre intelligente, à vous de trancher. Grise comme le MeyBoom sans soleil, mais  la vue offerte à ses habitants est toute autre…!

Cette tour (et son promoteur) promet des performances énergétiques incomparables… ( 40% d’économie énergie par rapport à une tour classique…ou à une maison passive?) mais elle refroidit son circuit de  climatisation en pompant l’eau… du canal (entendu dans un interview télé d’un ingénieur du projet) Chaque nouveau projet  pourrait-il faire de même ou est-ce un aveu de faiblesse du concepteur? Quel est le prix à payer? Qui parle de pollution?

à suivre

Delirurbain

Poster un commentaire

Classé dans Humeur, Urbanisme