Archives de Tag: Art

Schuman, carrefour honteux de l’Europe?

Le RER voit son coût  doubler ou presque, sa mise en service demeure aléatoire.

Le viaduc Reyers sera probablement abattu, une bonne nouvelle.

Un point noir le restera: le rond-point Schuman n’est plus promis à la gloire.

Manque d’ambition Régionale ou Européenne?

Triste gestion à la petite semaine…?

Xavier de Geiter évacué….

un remplaçant inopiné monte au créneau…

l’espace en question restera-t’il dédié au vide?

Les enjeux urbanistiques en cette rentrée sont multiples et bien maltraités.

Le service est minimum

le cœur du rond point Schuman ©delirurbain

le cœur du rond point Schuman ©delirurbain 2009

pour plus de précisions ?

lire l’article du Soir

lire l’article de la Libre

consulter le site de l’auteur de projet:

XDG projet place Schuman

consulter le site du probable nouveau lauréat, ARCADIS, bureau d’architecte et amateur d’art….

ARCADIS capture d'écran

capture écran du site Arcadis – 11 09 2014

delirurbain 11/12 09 2014

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Urbanisme

fermer un musée crée de l’emploi

Au cours de son interview dans « Question à la une » de ce 2 novembre 2011, M. Michel Draguet, parmi d’autres vérités,  nous explique comment fermer le Musée d’Art moderne lui permet de créer de l’emploi…non qualifié …

Parle-il de gardiens, de peintres en bâtiment, de conservateurs, de guides, de  caissiers, d’architectes ou de manutentionnaires : l’affirmation est surprenante et peu argumentée !!!

Le prix payé en est peut-être surfait: broutille, le projet seul compte. La réflexion muséale? le mélange des genres? balayés d’un revers

Nul ne lui pose la question. Une fois de plus, se dévoile la véritable option de ce directeur « in progress »: la réussite touristique et économique:

Et pour rappel, ce tombeau, cette péninsule, ce pic  nuisible à l’art moderne, s’avère prestigieux pour les supposés trésors 1900

revoir l’extrait de la séquence de

Questions à la Une du 2 11 2011 –  RTBF

autopsie d'un défunt Musée

3 5 2011 - occultation "in progress" d'un puit de lumière

et ce  rappel aride: la vénérable entrée du Musée d’Art Moderne construit par Roger Bastin

3 11 2011 Musée d'art moderne

Poster un commentaire

Classé dans Société, Urbanisme

11 septembre

doit-on s’aligner sur le calendrier officiel des rentrées, départs, commémorations, commisérations, lamentations…

Le calendrier est assez inflexible, le treize après le douze après le onze, etc

Plus forte que Robespierre, Brigitte G. nous offre trois cents couronnes à la fleur de l’âge

Sa main armée est-elle guidée par un souci de visibilité architecturale ou par une mercantile envie de rendre la finance plus visible

Plus judicieuse aurait paru la décision de laisser grandir ces arbres encore quelques années, afin de soustraire cette œuvre inégalée au regard de ses contemporains.

KBC – 4 septembre 2011

hiver
KBC – hiver 1996? – capture écran © Jaspers et consort

contemporains contestataires en transe – 4 septembre 2011

Quelle surprise pour leur descendants, dans une centaine d’années, après des vies épanouies de platanes bicentenaires, décédés le plus naturellement malgré quelques amputations circonstanciées, de découvrir les ruines prestigieuses de ce temple des marchés
(les photos suivront, mais peut-être peut-on déjà s’inspirer des imaginaires futuristes d’un certain Schuiten)
Les jours sont heureusement nombreux, même s’ils présentent certaines similitudes
Mons qui se rêve ville cathédrale (Dieu est à Ath ce que Mons est à sa Grandeur ) vient de déclarer sa flamme au spécialiste des « mémorial » Daniel Libeskind. La flèche de ce centre de congrès répondra à l’élan du beffroi et indiquera accessoirement la gare “TGV“ de Calatrava, qui parmis d’autres fonctions symboliques, dessert aussi la médiatique rocade wallonne de ce train dont la rapidité ne laisse souvent qu’une ombre sur les quais.
Petit dernier, mais tout aussi ambitieux, un musée d’art moderne ET contemporain se profile à Bruxelles.
Les collectionneurs, financiers, échevins du tourisme, Ministres Présidents et non présidents,Bourgmestres grenouillent à qui mieux mieux. Le milieu de l’art s’inquiète. Dans le passé, on avait enterré un peu vite l’art contemporain, aujourd’hui un visionnaire le sort des catacombes. Dieu ou visionnaire?
Mais il ne faut pas s’affoler: 2022 tient de la prophétie!

Poster un commentaire

Classé dans Humeur, Urbanisme